Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Quel appareil auditif choisir ?

Comment choisir un appareil auditif ? Une question que nous sommes nombreux à nous poser à mesure que nous avançons en âge. Il faut dire qu’elle n’a rien d’anodin puisque plus de 65% des personnes âgées de plus de 65 ans souffrent d’un trouble de l’audition plus ou moins important(1). Retrouvez tous nos conseils pour savoir quel appareil auditif choisir.

appareil-auditif_897x505.jpg

Plusieurs types d’appareils auditifs permettent de mieux entendre et de retrouver une vie sociale.
©Maica-iStock

Appareil auditif : lequel choisir ?

Pour déterminer quel appareil auditif choisir, il est tout d’abord indispensable de savoir qu’il existe trois principaux types d’équipements. Notez d’ailleurs que certains d’entre eux sont susceptibles de ne pas être adaptés à votre situation et à la nature de votre surdité.

  • Les contours d’oreille : ce modèle est composé d’un boîtier situé derrière l’oreille et d’un tube permettant de relier celui-ci à l’embout auriculaire installé dans le conduit auditif. En plus de faire preuve de solidité et d’une bonne autonomie, ce type d’appareil auditif convient à la plupart des personnes, quel que soit le degré de perte d’audition. En revanche, sa taille relativement imposante limite sa discrétion.
  • Les intra-auriculaires : ce modèle offre l’avantage d’être conçu sur mesure afin de pouvoir se loger directement au sein du conduit auditif. En l’absence de boîtier, il se montre très esthétique et limite la gêne lorsque votre téléphone est à l’oreille. Il est également moins sensible aux bruits du vent, contrairement aux contours d’oreille. Le choix de cet appareil auditif n’est cependant pas possible pour tout le monde. Non seulement il ne convient pas aux conduits auditifs étroits, mais il ne permet pas de corriger les pertes auditives les plus sévères. De plus, son autonomie est plus faible et ses fonctionnalités sont restreintes.
  • Les mini-contours : aussi appelés RIC, les micro-contours d’oreille à écouteur déporté sont dotés d’un boîtier installé derrière le pavillon de l’oreille. Celui-ci est connecté à l’écouteur, situé dans le conduit auditif, par l’intermédiaire d’un petit fil, plus discret que le tube équipant le contour d’oreille classique. À mi-chemin entre les deux autres types d’appareils, cet équipement offre un bon compromis entre discrétion, autonomie et fonctionnalités. Malgré tout, il ne convient que rarement aux pertes d’audition importantes.

Choix d’un appareil auditif : quelles options privilégier ?

Au-delà du modèle, le choix d’un appareil auditif doit également se faire selon les fonctionnalités qu’il propose. Soyez donc vigilant sur les caractéristiques présentées ci-dessous afin de trouver la meilleure prothèse auditive possible.

  • La réduction du bruit : bien que toutes les aides auditives réduisent – au moins en partie - les bruits de fond, la performance de cette réduction peut énormément varier selon les modèles.
  • La pile rechargeable : les meilleures prothèses auditives disposent bien souvent d’une batterie qu’il est possible de recharger. Un critère important, dans la mesure où le coût de remplacement d’une pile usagée n’est pas négligeable.
  • Le microphone directionnel : adapté si vous évoluez dans un environnement bruyant, cet équipement permet de privilégier les sons provenant de l’avant, tout en atténuant ceux venant de derrière et des côtés. Le choix de ce type d’appareil auditif permet ainsi de faciliter les conversations avec la personne située en face de vous. 
  • La synchronisation : cette option n’est pertinente que si vous disposez de plusieurs aides auditives. En effet, son rôle est de synchroniser vos différents équipements, notamment pour uniformiser vos réglages sur tous vos appareils.
  • La connectivité Bluetooth : certains modèles peuvent être directement appareillés avec vos équipements compatibles, tels qu’un Smartphone ou une télévision. Via une connexion Bluetooth entre votre aide auditive et l’équipement en question, le son est restitué directement via l’embout auriculaire. L’alternative consiste à utiliser une entrée audio directe, permettant de brancher votre prothèse auditive à un équipement compatible via un simple fil.
  • La programmation variable : les meilleures prothèses auditives sont généralement capables d’enregistrer différents paramétrages d’écoute. En fonction de vos besoins ou de l’environnement, vous pouvez ainsi passer d’un réglage à l’autre en toute simplicité.
  • La télécommande : elle vous permet de paramétrer les réglages et les fonctionnalités, et ce, sans avoir besoin de manipuler votre prothèse auditive.

Comment choisir son appareil auditif ?

Le modèle et les options constituent les deux principaux critères de choix d’un appareil auditif. Toutefois, il est important de se fier à d’autres éléments et d’être accompagné par des professionnels afin de pouvoir arrêter votre décision.

  • Réalisez un bilan auditif : votre premier réflexe avant de choisir un appareil auditif est de consulter votre ORL. Il pourra identifier la cause, la nature et le degré de votre perte auditive, avant de vous remettre une ordonnance pour acheter votre équipement.
  • Rapprochez-vous d’un audioprothésiste : n’hésitez pas à demander à votre ORL, voire à votre entourage, les coordonnées d’un audioprothésiste réputé. Ce choix n’a d’ailleurs rien d’anodin car c’est ce professionnel qui vous aidera à sélectionner une prothèse auditive adaptée et qui se chargera de l’ajuster à vos besoins.
  • Identifiez vos besoins et vos attentes : pour savoir quel appareil auditif choisir, pensez à expliquer vos critères de choix à l’audioprothésiste. Les fonctionnalités et les options, le niveau de discrétion, le confort d’usage, le budget dont vous disposez… autant d’éléments qui vont orienter le choix de votre appareil auditif.
  • Surveillez les services complémentaires : certaines prestations additionnelles peuvent se montrer très utiles au quotidien et doivent, par conséquent, être prises en compte au moment de faire votre choix. C’est notamment le cas de la durée de la garantie, de l’étendue de la période d’essai ou encore du remplacement des piles.
  • Comparez les devis : n’hésitez pas à demander plusieurs devis avant d’arrêter votre choix d’un appareil auditif, quitte même à solliciter plusieurs audioprothésistes. Les devis doivent obligatoirement présenter les caractéristiques techniques de votre équipement (fonctionnalités, options, performances, etc.), vous permettant ainsi de plus facilement comparer les solutions qui s’offrent à vous.
     
© Aigarsh/Thinkstock
L’assurance Santé MMA complète votre remboursement Sécurité sociale

Selon la formule de votre contrat (« Essentielle », « Famille », « Confort »,
« Senior ») et votre niveau de garantie, MMA peut vous rembourser jusqu’à
300 % de la BRSS
(3)(4) de votre appareil auditif, prestation de la Sécurité sociale incluse.

Sources : 
(1) Troubles de l’audition / Surdités - Inserm - 2017
(2) 100% Santé audiologie : un large choix d’aides auditives de qualités, performantes et ergonomiques - Ministère des Solidarités et
de la Santé – 2019
(3) BRSS : Base de Remboursement de la Sécurité Sociale.
(4) Nos prises en charge interviennent dans la limite des dépenses réellement engagées et dans les conditions, limites et exclusions de garanties qui sont précisées dans les Conditions Générales (N°381 et 379) et les Conditions Particulières du contrat Assurance Santé MMA.