Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Sécheresse en France : 4 niveaux d’alerte

Quand les fortes chaleurs s’accompagnent d’une faible pluviosité durant plusieurs mois, les départements touchés peuvent être placés en vigilance sécheresse et faire l’objet de mesures de restriction d’eau. Connaissez-vous vos obligations et les bons comportements à adopter pour limiter votre consommation d’eau ?

niveau-alerte897x505.jpg

Plus le niveau d’alerte Sécheresse augmente, plus les restrictions d’eau sont sévères, tant pour les professionnels que les particuliers.

Sécheresse : du niveau d’alerte 0 (vigilance) au niveau d’alerte 4 (extrême)

En cas de sécheresse, les préfets de département peuvent prendre différentes mesures selon la gravité du manque d’eau : 4 états d’alerte croissants peuvent alors être décrétés. 
Chaque niveau d’alerte impose des mesures de restriction d'eau différentes qui sont de plus en plus importantes plus on monte de niveau.

À savoir : les différents niveaux d’alerte sont définis par l’Etat et les informations sont accessibles via le site internet gouvernemental Propluvia. Les mesures mises en place pendant les alertes dépendent des préfectures et peuvent varier. Si vous avez un doute, le mieux reste de consulter la documentation officielle de votre département. 
 

Découvrez nos tarifs d’Assurance Habitation
à partir de 6€/mois(1)

Le niveau 0 : « Vigilance Sécheresse »

Le niveau  « Vigilance Sécheresse », ou niveau zéro, est utilisé pour informer la population sur le risque de sécheresse et inciter les particuliers et les professionnels à faire des économies d’eau. 
Ce niveau est uniquement indicatif, ce qui veut dire qu’aucune restriction légale n’y est associée, mais qu’il est fortement conseillé d’économiser l’eau pour éviter que le palier suivant ne soit franchi !

À partir de ce niveau zéro, les autorités locales éditent un communiqué de presse hebdomadaire pour tenir la population informée de l’évolution de la situation. Soyez-y bien attentif.

Quels sont les bons gestes à adopter en cas de « Vigilance Sécheresse » ?

  • Si vous avez une fuite d’eau chez vous, réparez-la sans tarder ! En plus de risquer d’endommager votre habitation, une fuite est une perte d’eau inutile. 
  •  Préférez les douches aux bains, à condition de prendre des douches rapides (idéalement de 5 minutes), ou d’avoir un pommeau de douche basse consommation. 
  • En amont d’un épisode de sécheresse, vous pouvez opter pour un récupérateur d’eau de pluie si vous vivez dans une maison, voire une citerne à eau de pluie. Ces installations permettent de stocker l’eau en période de précipitations pour la réutiliser en période de sécheresse.

Le niveau 1 : « Alerte Sécheresse »

Le niveau 1 « Alerte Sécheresse » est déclaré si les autorités constatent que la situation s’aggrave ou risque de s’aggraver malgré les mesures de prévention mises en œuvre lors du niveau 0. 
À l’état d’« Alerte Sécheresse », sont associées des restrictions légales en termes d’utilisation de l’eau. En plus de contribuer à aggraver la situation, contrevenir à ces restrictions expose à un risque d’amende. 

Quelles sont les interdictions associées à l’état « Alerte Sécheresse » ?

  • Le lavage des véhicules hors des stations professionnelles, à l’exception des véhicules sous le coup d’une obligation légale ou technique, comme les véhicules sanitaires ou alimentaires et les bétonnières.
  • Le remplissage de piscines privées ou de bassin, y compris les piscines gonflables ou démontables. À l’exception de la première mise en eau d’une structure en construction, ou de structures de moins de 2m3.
  • L’arrosage des espaces verts, jardins, pelouses, potagers, ou espaces sportifs, de 8h à 20h.
  • L’eau des fontaines doit être coupée.
  • Comme pour les espaces verts, l’irrigation de surfaces agricoles n’est pas autorisée de 8h à 20h.

Le niveau 2 : « Alerte Renforcée »

Si le second niveau, « Alerte renforcée » est atteint, les mesures du niveau 1 sont conservées, voire renforcées, et de nouvelles mesures s’appliquent. 
Si vous êtes dans une zone connaissant un épisode « Alerte renforcée » soyez également très attentif aux risques liés à la chaleur, qui vont souvent de pair avec la sécheresse.

Quelles sont les restrictions supplémentaires liées au niveau « Alerte Sécheresse » ?

  • Le lavage des voiries est interdit. 
  • L’arrosage des espaces verts, jardins, pelouses, ou espaces sportifs est complètement interdit, à l’exception de celui des potagers, des stades enherbés et des greens de golf dont l’arrosage reste autorisé entre 20h et 8h.
  • Le nettoyage des équipements de loisirs et de sports ainsi que des tribunes est interdit, sauf en cas de risque sanitaire (exemple : ring de boxe).
  • L’arrosage des pistes de chantiers doit être limité au maximum. 
  • Le lavage des toitures, des façades et des terrasses est interdit.
  • La purge et la vidange des réservoirs de stockage sont interdites, sauf par nécessité sanitaire. La gestion des systèmes d’assainissement doit être reportée tant que c’est possible.
     

Sécheresse, inondation,
tempête...


Le  niveau 3 : « Crise Sécheresse »

Le troisième niveau « Crise Sécheresse » est le niveau ultime prévue si la situation persiste à se dégrader. Cet état de crise est le palier maximal de restrictions prévu par le dispositif « Alerte Sécheresse ». 
Il vous faudra donc être très attentif aux mesures prescrites et les appliquer consciencieusement pour contribuer efficacement à l’effort collectif. 

Quelles sont les restrictions supplémentaires du niveau « Crise Sécheresse » ?

  • L’arrosage des potagers privés, des greens de golf et des stades enherbés est interdit.
  • Le lavage des voitures est interdit, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire ou technique.
  • L’arrosage des pistes de chantiers est interdit sauf en cas de risque sanitaire. 
  • Le remplissage des piscines ou bassins est interdit.
  • L’arrosage agricole par aspersion est interdit. 

À savoir : les arrêtés sécheresse ne peuvent être prescrits que pour une durée limitée pour un périmètre déterminé.

Restrictions d’eau non respectées : attention aux pénalités !

Toute infraction aux mesures obligatoires de restriction d’eau en cas d’alerte sécheresse est passible d'une contravention de 5e classe de 1 500 euros voire de 3 000 euros en cas de récidive.

 

© iStock
Choisissez l’Assurance Habitation MMA

Vous recherchez à assurer votre nouveau logement ou à changer d’assurance ?

MMA vous propose 3 formules d’Assurance Multirisques Habitation(2) adaptées à vos besoins et un large éventail d’options pour protéger efficacement votre logement en cas d’éventuel sinistre. Avec MMA, vous êtes à l’abri de tous les tracas !

(1) Le tarif ci-dessus a été calculé à titre indicatif pour une habitation n’étant pas équipée d’une piscine, d’installation produisant de l’énergie électrique, d’un mode de chauffage au bois, ne comportant pas de toiture vitrée ou translucide ni de véranda, ne comportant pas de dépendances : pour un appartement possédant une seule pièce de moins de 40 m² se situant en étage intermédiaire dont la surface totale est inférieure à 90 m². Exemple d’un locataire souscrivant une assurance habitation pour sa résidence principale à Laval. Habitation n’ayant pas eu de sinistres au cours des 3 dernières années et n’ayant pas fait l’objet d’une résiliation par un assureur précédent. Cotisation mensuelle TTC du contrat Habitation MMA (CG410) formule Mini Prix, Essentielle et Confort au 27/08/2018.
(2) Assurance Habitation MMA : nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisés dans les Conditions Générales (CG410) et Particulières du contrat.

Sources de rédaction :
https://www.gouvernement.fr/risques/secheresse
https://www.doubs.gouv.fr/content/download/20402/139380/file/tableau_secheresse.pdf