Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Fêtes de Noël, jour de l'an : 9 accidents domestiques à éviter

Les accidents domestiques sont la cause de 11 millions de blessés et 20 000 décès chaque année. Un véritable fléau. L’hiver et notamment les périodes de fêtes, comme Noël et le Jour de l’An sont des périodes particulièrement à risque : incendies, intoxications, blessures… Les conseils MMA pour prévenir les accidents et profiter des fêtes sans passer par la case « Urgences ».

MMA_accidents_domestiques_fetes.jpg

Pendant les fêtes (Noël, Jour de l’an), les accidents domestiques sont courants.
© Shutterstock

1- Décoration, cadeaux : plein feu sur la prévention incendie

Pour Noël, tout est prêt : sapin, décorations, guirlandes lumineuses, bougies. Mais attention au risque incendie… d’autant que les précautions sont simples :

  • Prévoyez une multiprise pour brancher vos illuminations et éteignez systématiquement tout dès que vous vous absentez ou quand vous allez vous coucher.
  • Toutes vos guirlandes lumineuses doivent être de qualité, aux normes françaises ou européennes.
  • Attention aussi au positionnement du sapin. Placez-le en retrait de la cheminée et de toute source de chaleur en général (chauffage d’appoint, radiateur fixe…).

A savoir : les fêtes passées, évacuez rapidement le sapin. En effet, plus celui-ci est sec, plus il constitue un risque incendie.


  • Évitez certains produits de décoration qui s’avèrent inflammables : flocage, givrage, neige en aérosol, "cheveux d’ange"…
  • N’allumez les bougies que quand vous êtes dans la pièce et ne laissez jamais les enfants seuls en leur présence. Ils pourraient les renverser et déclencher un incendie
    Le soir du réveillon, faites attention aux bougies sur les tables et dans les couronnes de Noël. Evitez les nappes en papier qui pourraient prendre feu si l’un des bougies se renversait…

Astuce : pourquoi ne pas utiliser des bougies LED pour décorer votre table ! Certaines sont assez « bluffantes » et ressemblent réellement à des « vraies », risques incendie et brûlure en moins !


  • Le moment venu de la remise des cadeaux, l’enthousiasme ne doit pas faire oublier la prudence. Surtout veillez à éloigner tous les papiers cadeaux et emballages de la cheminée.
  • Concernant la cheminée justement, il est fort tentant de l’allumer les soirs de fêtes…  Rien de mieux pour passer une soirée chaleureuse ! Pour autant, n’oubliez pas qu’une cheminée ou un poêle à bois constitue un risque incendie important.
  • Cheminée : savez-vous détecter et éteindre un incendie ?

Votre détecteur de fumée à vérifier avant les fêtes

En cas de démarrage de feu, le détecteur de fumée est primordial pour vous avertir au plus vite. Mais attention, encore faut-il qu’il soit en bon état de fonctionnement.
Quand avez-vous changé les piles pour la dernière fois ?
Pour tester votre détecteur de fumée, appuyez sur le bouton « test » prévu à cet effet. Si le signal d’alarme ne se déclenche pas, changez la pile. Et si le changement de pile n’apporte aucun résultat, changez votre détecteur de fumée !

2- Ouverture des huîtres : halte aux coupures !

Savez-vous ouvrir des huîtres ? La question n’est pas anodine, car les blessures occasionnées par ce préparatif à haut risque (lésions de la main principalement) sont fréquentes pendant les fêtes : plus de 2 000 accidents chaque année…

1ère technique : se munir d’un gant de protection et d’un couteau à huîtres. Pour les droitiers, tenir l’huître de la main gauche, le talon du coquillage vers soi. Rentrer le couteau sans forcer dans le cœur de l’huître – à peu près au niveau de votre 3ème doigt. Rechercher et sectionner le nerf situé dans cette zone de la coquille. L’opération réussie, pivoter la lame et ouvrir doucement l’huître.

2ème technique (recommandée par la rédaction !) : commander vos huîtres à l’avance et demander au commerçant de vous les ouvrir ! Zéro risque d’accident garanti !

3- Champagne : le bouchon peut être un boulet de canon

Fréquente cause de consultation des urgences chaque année pendant les réveillons, les accidents liés aux bouchons de champagne et notamment les blessures aux niveaux de l’œil qui peuvent constituer de véritables urgences ophtalmiques.
Savez-vous qu’un bouchon de champagne (ou autre breuvage mousseux) peut atteindre la vitesse de 40km/h ?… un véritable boulet de canon miniature.
Conseil pour éviter cet accident : ne jamais diriger la bouteille vers quelqu’un lorsqu’on la débouchonne. Un geste simple qui évite bien des drames !

4- Repas de fête : les brûlures en cuisine

Les brûlures sont les accidents domestiques les plus courants dans les cuisines, et les soirs de fête sont en première ligne car on s’active, on stresse pour satisfaire tout le monde.

Quelques conseils :

  • Pas de plats flambés sous une hotte.
  • Attention aux vapeurs à l’ouverture des casseroles.
  • Toujours des gants anti-chaleur quand on sort un plat du four.
  • Attention spécialement aux enfants en cuisine.

5- Intoxication, crise de foie : les urgences digestives des fêtes 

Intoxication ou allergie alimentaire, abus d’alcool, sans oublier la « crise de foie » du lendemain : les urgences des hôpitaux regorgent malheureusement de nos mésaventures culinaires.

Quelques conseils pour les éviter les intoxications alimentaires :

  • Placez les coquillages et crustacés toujours au frais juste après les avoir achetés.
  • Faites le test du citron sur les huîtres, au moment de servir : si elle bouge, c'est qu'elle est vivante. Dans le cas contraire, on se méfie.

Allergies alimentaires : les repas de fêtes à haut risque

  • Les coquillages et crustacés sont déconseillés à la plupart des allergiques.
  • Allergique à l’avocat : attention au risque d’allergie croisée aux marrons.
  • Allergique aux acariens : attention au risque d’allergie croisée aux escargots.

6- Accidents domestiques : premières victimes, les enfants

Les fêtes de Noël, moments magiques pour les enfants, ne doivent pas cacher le risque d’accident domestique spécifique à cette période. En effet, les parents sont souvent débordés et c’est souvent lors de moments d’inattention que l’accident survient.

Trois risques d’accident domestiques à « avoir à l’œil » :

  • Les accidents domestiques pendant l’apéritif
    Eloignez des enfants les cacahouètes, pistaches et autres petits aliments. Leur ingestion présente un  fort risque de suffocation (« fausse-route »). Quelques conseils d’urgence à connaître.
  • Les accidents domestiques liés aux jouets
    Attention au risque d’ingestion des piles et notamment les piles « bouton ».  
    Prenez garde aux papiers cadeaux, rubans et petits objets : les enfants pourraient les avaler et s’étouffer avec. Les rubans présentent aussi un risque d’étranglement.
  • Les accidents domestiques liés à l’alcool ainsi qu’au bris de verres.
    Lors des fêtes, les verres traînent souvent un peu partout ou restent sur la table basse de l’apéritif.  Veillez à ce que les enfants ne boivent pas les fins de verre (intoxication alcoolique) et ne se blessent pas en les renversant (verre cassé).

A savoir : lors de vos achats de Noël, ne sélectionnez que des jouets certifiés NF ou CE.


7- Le monoxyde de carbone, l’ennemi public N°1 des soirées d’hiver

Chauffage à fond, feu de cheminée, manque d’aération : les fêtes les soirées d’hiver sont malheureusement propices aux intoxications au monoxyde de carbone.

Mots d’ordre en prévention :

  • Faites vérifier le chauffage chaque année.
  • Ramonez deux fois par an vos conduits de cheminée.
  • Installez les groupes électrogènes toujours à l’extérieur de l'habitation.
  • Vérifiez régulièrement les bouches d’aération.
  • Aérez toujours les pièces (ouvrez une fenêtre en oscillo-battant pendant la soirée).

8- Seniors : attention aux chutes

Noël est souvent l’occasion de visiter parents et grands-parents ou de les faire venir à la maison. Un moment de bonheur en famille !

Mais attention au risque de chute de nos seniors, notamment quand la fête « bat son plein » : jouets laissés par terre, chien qui dort au milieu du salon, surconsommation d’alcool… sont autant de risques à surveiller.

9- Pétards et feux d’artifices : éviter l’accident dramatique

Dans le Nord et l’Est de la France notamment, les pétards de fin d’année et feux d’artifices tirés par des particuliers constituent de véritables fléaux : accidents de la main et brûlures dus aux explosions.

Il convient avant tout de respecter les interdictions : certaines catégories de « pétards » sont interdites en France en raison de leur dangerosité (d’autres interdites aux mineurs). A savoir aussi : certaines villes interdisent les pétards sur la voie publique par arrêté préfectoral.

En cas d’achat : veillez toujours à choisir des articles de qualité (marquage CE) proposant un mode d’emploi en français. Evidemment, les précautions indiquées doivent être suivies à la lettre. Attention : ne fumez jamais en présence de pétards.

Enfin, même en hiver, il ne faut pas négliger le risque d’incendie, notamment par temps sec. Les feux d’artifices privés doivent toujours être tirés loin des habitations. Prenez aussi garde au sens du vent. Le mieux bien sûr est de s’abstenir et de trouver une façon plus prudente de faire la fête !

Protégez votre famille avec l’assurance Accidents de la Vie MMA

assurance accidents MMA © Tashi-Delek/Thinkstock

Formule Individuelle ou Famille ? Avec MMA, vous pouvez opter pour une prise en charge de tous les membres de votre foyer face au risque d’accident de la vie.

Indemnisation en cas d’invalidité ou de décès, soutien hospitalisation, assistance en cas d’accident, aide à domicile… : MMA vous accompagne à grâce à une palette de prestations de qualité.

Assurance Accident de la Vie