Préparer sa retraite

En combinant PERP et Assurance vie

Vivre sereinement sa retraite sans se priver, c'est possible en constituant dès maintenant une épargne dédiée optimisée. Combiner PERP et assurance vie présente de nombreux avantages tant qu'on est en activité, et garantit un niveau de vie confortable pour l'avenir. Mode d'emploi.

perp-et-assurance-vie.jpg © LDProd/Thinkstock

Deux contrats complémentaires

L'Assurance vie est un placement d'une grande souplesse.

 

  • Vous alimentez votre compte à votre rythme, régulièrement ou plus ponctuellement.
  • Les versements ne sont pas limités.
  • A tout moment, si le besoin s'en fait sentir, vous pouvez récupérer votre épargne.

 

Le PERP (Plan d'épargne retraite populaire) est un outil simple, permettant d'alléger son impôt sur le revenu.

 

  • Les versements effectués sont déductibles du revenu imposable dans la limite de 10 % des revenus professionnels et/ou huit fois le plafond annuel de la Sécurité sociale.
  • Le montant défiscalisé est doublé pour un couple marié ou Pacsé, chacun pouvant bénéficier de l'enveloppe de déduction de l'autre.
  • La sortie de l'épargne s'effectue au moment de la retraite sous forme de rente versée à vie, avec possibilité de récupérer 20 % en capital.

 

Bon à savoir : les sommes placées sur un PERP ne sont, sauf circonstance exceptionnelle, pas récupérables pendant la phase d'épargne.

Optimisation fiscale : mode d'emploi

Prenons l'exemple d'un couple marié (40 et 45 ans), avec deux enfants âgés de 17 et 21 ans. Monsieur est cadre supérieur, Madame ne travaille pas.

Leurs revenus annuels imposables s'élèvent à 94 463 € (tranche marginale d'imposition de 30 %).

Chacun dispose d'un contrat d'Assurance vie de 102 000 €. Ils se sont réciproquement désignés comme bénéficiaire du contrat de l'autre afin de protéger le conjoint survivant en cas de décès.

 

Leur avis d’imposition 2014 présente des enveloppes disponibles susceptibles d'être défiscalisées avec un PERP pour un montant total de 39 078 €.

 

Selon leur capacité d’épargne :

 

  • Monsieur peut bénéficier d’une déduction allant jusqu’à 24 741 €
  • Madame jusqu’à 14 337 €.

 

Supposons que chacun ouvre son PERP : Monsieur place 20 000 €, et Madame 18 000 €.

En 2015, lors de leur déclaration d’impôts sur les revenus 2014, Monsieur déclarera 20 000 € de primes versées sur son PERP et Madame 18 000 €.

Cette somme de 38 000 € sera intégralement déductible, car leurs plafonds individuels sont cumulables. Madame déduit 14 337 € au titre de son plafond personnel et 3 663 € au titre du plafond de Monsieur non consommé.

 

Cet effort d’épargne (38 000 €) ouvre droit à une économie d’impôt immédiate de 10 259 € tout en permettant au couple, et surtout à Madame, de se constituer un complément d'épargne garanti en vue de sa retraite.

Pourquoi combiner PERP et Assurance vie

1. Les pensions de retraite dépassent rarement la moitié des revenus perçus en activité. Seule une stratégie optimisée permet d'éviter une chute brutale de niveau de vie.

 

2. La constitution d'une épargne significative prend du temps et nécessite un effort financier certain. Il s'agit d'une démarche patrimoniale de long terme.

 

3. Le PERP est un outil efficace pour se constituer un complément de revenus en vue de la retraite. Il est à privilégier sur l'assurance vie pour les salariés dont la tranche marginale d’imposition est supérieure ou égale à 30 % en raison de l'avantage fiscal qu'il ouvre et parce que la rente viagère qu'il procure est plus élevée.

 

4. Placer sur une assurance vie les sommes économisées en raison de l'avantage fiscal du PERP permet d'alimenter ce second contrat sans effort supplémentaire.

 

5. Une fois à la retraite, la rente issue du PERP compense totalement ou partiellement la baisse de revenus. Le capital épargné sur l'assurance vie finance, en complément, les projets, les voyages… ou un éventuel déménagement au soleil.

 

6. En cas de décès d'un des deux conjoints, le survivant pourra tout au plus compter sur une pension de réversion. Deux épargnes deviendront indispensables pour conserver un niveau de vie correct et faire face aux dépenses imprévues.

 

7. PERP et Assurance vie étant deux contrats différents, il est possible de nommer deux personnes (par exemple une épouse et un enfant) comme bénéficiaires en cas de décès.

 

 

En cas de décès

 

Prenons l’exemple d’un couple. Monsieur détient un PERP d’un montant de 200 000 € et une assurance vie de 300 000 € dont Madame est la bénéficiaire. La retraite mensuelle de Monsieur s’établit à 2 500 €, auxquels s’ajoutent 500 € de rente issue du PERP. Madame perçoit de son côté 2 000 € de rente mensuelle.

Monsieur décède. Madame ne perçoit pas de pension de réversion, car son revenu excède les conditions de ressources (plafonnées à 19 822,40 € par an). Pourtant, elle doit continuer à assumer seule les charges du foyer.

Grâce à la rente de réversion du PERP de Monsieur, Madame touchera 500 € de plus (dans le cas d’une réversion à 100 % de la rente). Avec le capital issu de l’assurance vie de Monsieur dont elle aura bénéficié, elle pourra ouvrir son propre contrat d’assurance vie et si besoin, mettre en place des rachats partiels programmés.

Les points à retenir

  • PERP et Assurance vie sont des placements complémentaires visant à compenser la perte de revenus à la retraite.
  • Le PERP donne droit à un avantage fiscal conséquent pendant la phase d'épargne.
  • L'Assurance vie offre des possibilités de sortie en rente ou en capital. Le choix du bénéficiaire en cas de décès est libre.
  • Le PERP permet de percevoir une rente à vie à l'âge de la retraite, avec réversion en faveur du conjoint survivant.

Le Plus MMA

Votre conseiller MMA se tient à votre disposition pour préparer votre retraite et évaluer avec vous vos futurs besoins. Selon vos souhaits et votre profil d'épargnant, il vous aide à mettre en place une stratégie patrimoniale efficace, associant PERP et Solution Capital Retraite. A tout moment, vous conservez un œil sur vos placements grâce aux alertes et outils de reporting MMA.

En savoir plus