Echange de maisons

Êtes-vous bien assuré ?

Vous souhaitez échanger votre appartement parisien ou votre maison de Dordogne contre une villa en Floride pour vos vacances ? Le concept a déjà séduit des milliers de familles. Comment prêter votre logement en toute sérénité ? Quelles assurances choisir pour couvrir toutes les éventualités ?

echange-maison.jpg © Maria Teijeiro/Thinkstock

L’échange de maisons : comment ça marche ?

Vous prêtez votre logement à une famille durant une période déterminée et vous vous installez dans le leur. L’échange de maisons est totalement gratuit. Il permet de vivre à moindres frais dans les endroits de vos rêves.

 

L’échange de maisons repose néanmoins sur des règles de courtoisie de base. Vous vivez dans l’autre famille comme vous souhaiteriez qu’elle vive chez vous :

 

  • habitation laissée propre et rangée,
  • guides touristiques de la région à disposition,
  • guide pratique du logement (numéros de téléphone utiles, voisin prévenant, fonctionnement de l’électroménager, etc.),
  • ne pas abuser de l’eau ni de l’électricité,
  • respecter les voisins,
  • ne rien dégrader…

L’échange de maisons : comment être bien protégé ?

Quelles assurances pour les biens et les personnes ?

Votre assurance multirisque habitation (MRH) couvre la plupart des risques habituels. Prévenez toutefois votre assureur de l’échange.

 

Attention : votre MRH ne couvre jamais l’annulation du voyage due au désistement de l’autre famille.

 

Pourquoi établir un contrat d’échange de maisons ?

Le contrat d’échange de maisons permet de clarifier et formaliser les modalités d’échange ainsi que certaines clauses d’assurance.

 

  • Il n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé.
  • Il doit être établi au moment de la réservation.

 

Ce contrat permet également d’indiquer le montant des franchises et de préciser qui la prendra en charge en cas de sinistre. L’usage veut que chacun paie la franchise imputée par son assurance. Si leur montant diffère de façon importante, vous vous mettrez d’accord au préalable sur l’éventuelle compensation.

 

Que se passe-t-il en cas de sinistre ?

En cas de sinistre causé par la famille dans votre logement…

 

  • La famille est considérée comme un invité, et non comme un locataire. Il s’agit d’un prêt et le sinistre sera donc pris en charge par votre assurance habitation.
  • L’assureur peut malgré tout se retourner contre votre invité. Il devra alors faire intervenir sa propre assurance.
  • Vérifiez au préalable que vos invités disposent bien d’une assurance en Responsabilité civile (ou équivalent s’ils sont étrangers).

 

En cas de sinistre causé par vous chez vos hôtes

Vérifiez avant votre séjour que vous disposez d’une garantie Responsabilité Civile Villégiature (ou « séjour-voyage »). Elle est souvent incluse dans votre MRH. Elle permet de garantir les biens et les bâtiments que vous occupez, mais dont vous n’êtes ni locataire ni propriétaire de façon permanente.

 

Vous en contrôlerez :

 

  • la validité (souvent 3 mois),
  • le montant des plafonds et franchises,
  • les limites géographiques.

 

Bon à savoir :

 

  • En cas de cambriolage chez vos hôtes, vérifiez que la famille d’accueil possède une garantie contre le vol et contrôlez ses conditions d’application.
  • En cas de casse d’objets de peu de valeur, les familles s’engagent en général à les remplacer à leur frais ou à laisser une somme d’argent en dédommagement.

Prêter son véhicule : c’est possible ?

Afin que les partenaires d’échange puissent profiter pleinement de leur séjour, ils peuvent prêter leur véhicule à leurs invités.

 

Vous prêtez votre véhicule :

 

  • Validez avec votre assureur que vous puissiez prêter votre auto à des conducteurs occasionnels (même non désignés au contrat, jeunes conducteurs, etc.).
  • Détaillez dans votre contrat les modalités du prêt : kilométrage, usage, contraventions, garanties d’assurance…

 

Vous empruntez le véhicule de votre hôte :

 

  • Vérifiez que votre hôte a l’autorisation de sa propre assurance pour vous la prêter.
  • Contrôlez les clauses des garanties (assurance au tiers ou tous risques, vol, bris de glaces, montant de la franchise…)

Les points à retenir

  • L’échange doit être gratuit sans versement de loyer.
  • Dans la mesure du possible, contractualisez l’échange.
  • Il est impératif de prévenir vos assureurs respectifs.
  • La Responsabilité Civile de votre MRH suffit la plupart du temps en cas de sinistre.
  • En cas de prêt de véhicule, vérifiez ce que prévoit votre contrat auto.
  • Faites preuve de bon sens : conduisez-vous chez votre partenaire comme vous aimeriez qu’il se conduise chez vous !

Liens utiles

La fiche pratique éditée par la Fédération Française des Sociétés d'Assurances

Pour des échanges en toute confiance, passez par des sites payants de mise en relation :
 

 

Le plus MMA

Vous avez décidé de partir en Floride et souhaitez échanger votre logement avec celui d’un partenaire ? L'Assurance Habitation MMA peut vous couvrir contre toutes les éventualités en cas d’échange. Si vous désirez leur prêter votre véhicule afin de leur laisser une meilleure autonomie, les Assurances Auto MMA s’adaptent à vos besoins, parlez-en à votre Agent Général MMA.


En savoir plus sur les formules :