Détecteur de fumée

L'atout sécurité obligatoire

Depuis le 8 mars 2015, votre logement doit obligatoirement être équipé d'un ou plusieurs détecteurs de fumée. Quel modèle choisir ? Où le poser ? Le point sur une réglementation susceptible de sauver de nombreuses vies. 

detecteur-fumee.jpg © BellPhotography423/Thinkstock

10 000 victimes d’incendie domestique chaque année

  • Un incendie domestique se déclenche toutes les 2 minutes en France.
  • Un sur quatre est d'origine électrique.
  • 3 minutes suffisent pour qu'un feu soit impossible à maîtriser sans l'intervention des pompiers.
  • Les incendies domestiques font 10 000 victimes et causent environ 100 décès chaque année.
  • 70 % surviennent la nuit.

Un détecteur minimum par logement

La loi du 9 mars 2010 a rendu obligatoire la présence d'au moins un détecteur autonome avertisseur de fumée par logement. En pratique, il convient d'en prévoir un par tranche de 80 m², ou un par étage.

 

Bon à savoir : la pose de cet équipement incombe au propriétaire du logement.

Quel modèle choisir ?

Pour être homologué, un détecteur de fumée doit porter la mention CE et répondre à la norme EN14604. Il peut fonctionner sur secteur, sur piles ou sur batterie.

 

Il doit impérativement :

 

  • comporter un indicateur de mise sous tension,
  • présenter un témoin visuel, mécanique ou sonore permettant de vérifier qu'il fonctionne,
  • indiquer par un son différent de celui de l'alarme un éventuel défaut d'alimentation,
  • être pourvu d'une alarme au niveau sonore d'au moins 85 décibels à trois mètres,
  • s'il fonctionne sur batterie, offrir une autonomie minimale d'un an,
  • afficher de manière indélébile diverses mentions obligatoires, notamment les coordonnées du fabriquant, la mention de la norme, la date de fabrication ou le numéro du lot, ainsi que des informations relatives à l'installation, à l'entretien et au contrôle.

Où installer le détecteur de fumée ?

Vous pouvez installer votre détecteur de fumée dans n'importe quelle pièce, à l'exception de la cuisine et de la salle de bains (où d'éventuelles vapeurs peuvent perturber son fonctionnement).

 

Il se pose en hauteur, au plafond ou en haut d'un mur, à au moins 20 cm d'un autre mur, et à un mètre minimum d'une porte ou d'une fenêtre.

 

Bon à savoir : la meilleure solution consiste à l'installer dans le couloir desservant les chambres.

Une précaution exigée par les assureurs

Lors de la souscription de votre contrat habitation, votre assureur vous demandera de fournir une attestation précisant le modèle de détecteur de fumée choisi.

En cas de sinistre, une franchise supplémentaire peut vous être facturée si votre logement n'est pas équipé.

Les points à retenir

  • Un incendie domestique se déclare toutes les deux minutes, causé une fois sur quatre par un problème électrique.
  • Depuis mars 2015, chaque logement doit être équipé d'au moins un détecteur autonome avertisseur de fumée.
  • Les modèles homologués portent la norme EN14604.
  • L'installation incombe à l'occupant, qu'il soit propriétaire ou locataire.

Le Plus MMA

Votre logement n'est pas encore équipé ? Avec l’Assurance Habitation MMA, vous bénéficiez de tarifs préférentiels (1) sur les détecteurs de fumée auprès du premier fabricant français.

Formules multirisque habitation

(1) Offre valable jusqu'au 31 décembre 2016