Conduite accompagnée

Ce qu’il faut savoir

Moins d'accidents la première année de permis, une prime d'assurance et une période probatoire réduites : accessible dès l'âge de 15 ans, l'apprentissage anticipé de la conduite permet de mieux former les jeunes conducteurs…

conduite-accompagnee.jpg © AlexRaths/Thinkstock

Pourquoi choisir la conduite accompagnée ?

Près de 200 000 jeunes recourent chaque année à l'apprentissage anticipé de la conduite, ou conduite accompagnée. Un dispositif qui présente plusieurs avantages.

 

  • La formation est moins coûteuse : 73 % des jeunes ayant suivi un cursus de conduite accompagné obtiennent leur permis dès la première présentation (contre 55,2 % par la voie classique).
  • Le nombre d'accidents la première année est diminué de 27 % pour les 18-19 ans, et de 25 % pour les 20-21 ans.
  • La surprime pratiquée par les assureurs pour les jeunes conducteurs est réduite, de même que la période probatoire, qui passe de trois à deux ans.

Conduite accompagnée : pour qui ?

L'apprentissage anticipé de la conduite est possible à partir de 15 ans et sans limite d'âge : un adulte peut donc y recourir. Le ou les accompagnateurs doivent être titulaires du permis B depuis au moins cinq ans, sans interruption.

 

Bon à savoir : l'accord préalable de votre assureur est indispensable. Il vous fournira un document précisant le véhicule familial utilisé, ainsi que l'identité des accompagnateurs autorisés, à remettre à l'auto-école lors de la signature du contrat.

Conduite accompagnée : comment ça marche ?

L’apprentissage anticipé de la conduite se fait en deux étapes.

 

1. La formation initiale :

 

  • Lors de son inscription dans une auto-école, l’élève signe un contrat de formation et se voit remettre un livret d'apprentissage.
  • Il doit ensuite passer et obtenir son Code
  • Et conduire pendant 20 heures sur la voie publique en compagnie d'un moniteur.

L’élève se voit remettre au terme de sa formation une attestation de fin de formation initiale à transmettre à son assureur.

 

2. La période de conduite accompagnée :

 

  • Un premier rendez-vous, d'une durée de deux heures minimum, se déroule à l'auto-école, en présence de l’un des futurs accompagnateurs de l'élève.
  • Celui-ci doit ensuite parcourir au moins 3 000 km en conduite accompagnée, sur une période minimale d'un an.
  • Deux entretiens pédagogiques sont programmés, après six à huit mois et au moins 1000 km, puis à la fin de la formation au bout des 3000 km.

 

Dès l'âge de 17 ans et demi, le jeune conducteur pourra se présenter au permis mais restera en conduite accompagnée le temps d’avoir ses 18 ans révolus. Il aura le droit de conduire seul à 18 ans.

 

Bon à savoir : le véhicule utilisé pour la conduite accompagnée doit être équipé de deux rétroviseurs latéraux et un signe distinctif « conduite accompagnée » doit être apposé à l’arrière du véhicule.

Les points à retenir

  • La conduite accompagnée est possible dès 15 ans et sans limite supérieure
  • Il faut posséder le Code et avoir conduit 20 heures avec un moniteur d'auto-école.
  • La première année de permis, le risque d'accident baisse de plus de 25 %.

Le Plus MMA

Votre enfant suit un programme de conduite accompagnée ? Chez MMA, il pourra bénéficier d'une réduction automatique de la surprime affectée aux jeunes conducteurs, qu'il conduise son propre véhicule ou le vôtre.

En savoir plus