Assurance Emprunteur

faites des économies !

Lorsque vous souscrivez un prêt, il est fortement conseillé de contracter une assurance emprunteur. Mais celle-ci peut représenter jusqu’à 25 % du coût total de l’emprunt. Avec la nouvelle loi Hamon, vous pouvez désormais opter pour la délégation de cette assurance et réaliser de sérieuses économies.

Assurance-emprunteur.jpg © Wavebreakmedia-Ltd/Thinkstock

L’assurance emprunteur en bref

L’assurance emprunteur est non obligatoire, mais fortement conseillée, car elle permet d’assurer votre emprunt en cas d’incapacité de remboursement

 

Tous les crédits sont concernés : crédit à la consommation, crédit auto, crédit immobilier, prêt relais, etc. L’assurance est souscrite à l’occasion de l’emprunt pour toute la durée du prêt.

 

L’assurance emprunteur comprend :

 

  • des garanties intégrant une assurance décès invalidité et une assurance incapacité temporaire ou totale de travail
  • parfois une assurance perte d’emploi
  • des avantages pour les professions libérales en cas d’invalidité

L’assurance emprunteur en pratique

Vous avez emprunté à votre banque pour acheter une nouvelle voiture et vous décédez avant l’échéance de votre prêt. Votre dette est alors transférée à vos héritiers ou à vos co-emprunteurs. Ils ont l’obligation de la rembourser.

 

Si vous avez souscrit une assurance emprunteur lors de la signature du crédit, celle-ci prend en charge son remboursement. Cela évite ainsi de fragiliser financièrement votre famille.

2 lois pour faire des économies

La loi Lagarde

 

Depuis 2010, vous pouvez souscrire une assurance emprunteur ailleurs qu’à votre banque pour protéger votre crédit. En choisissant une société d’assurance au lieu de votre banque, vous réaliserez des économies plus qu’appréciables.

 

La loi Hamon

 

Depuis 2014, vous avez la capacité de changer d’assureur 1 an après la réception de l’offre de prêt via une délégation d’assurance. Ce qui vous laisse le temps de comparer les offres du marché en toute sérénité. Cependant, les nouvelles garanties doivent être au moins équivalentes à celles de votre ancien contrat d’assurance emprunteur.

Rester vigilant et exigeant

Vouloir faire des économies pour préserver votre avenir et celui de votre famille nécessite un certain degré de vigilance. Toutes les assurances emprunteur ne se valent pas.

 

N’hésitez pas à comparer le plus d’offres possible, notamment avec l’aide d’Internet. Ne choisissez pas nécessairement la moins chère, prenez le temps de vérifier chaque clause.

 

Enfin, si vous souhaitez être très bien couvert tout en bénéficiant des meilleures garanties, posez-vous les bonnes questions avant de choisir votre assurance emprunteur :

 

  • Incapacité de travail et invalidité : tous les cas de figure sont-ils couverts ? Existe-t-il des durées maximums de prise en charge ? Des exclusions ?
  • Arrêt de travail : quel est le montant de la garantie ? Est-il exprimé en pourcentage de la mensualité du prêt ? Quelle est la période de franchise (délai de carence) ?
  • Durée des garanties : y a-t-il un âge à partir duquel la garantie n’est plus valable ?

Les points à retenir

  • Une assurance emprunteur n’est pas obligatoire, mais fortement conseillée.
  • Elle vous protège ainsi que votre famille en cas de coup dur.
  • Vous n’êtes pas obligé de la souscrire auprès de votre banque au moment de l’emprunt.
  • Le changement d’assureur est possible après 1 an de contrat.
  • Posez-vous les bonnes questions avant de choisir votre assurance emprunteur.

Le plus MMA

Vous contractez un prêt, mais préférez faire des économies en souscrivant une assurance emprunteur ailleurs qu’à votre banque ? En choisissant MMA, vous êtes protégé jusqu’à 300 000 euros d’emprunt à un taux particulièrement attractif sur simple questionnaire de santé et jusqu’à 45 ans. Renseignez-vous !

En savoir plus