Allergies

Comment les combattre ?

Yeux irrités, rhinites, éternuements, démangeaisons… Chaque printemps signe le retour des allergies et de leur désagréments. Conseils malins pour vivre plus sereinement, en toute saison, à la maison comme dehors.

allergies.jpg © Dmitry Rogatnev/Thinkstock

Les acariens, plus agressifs au printemps

Ils se développent toute l’année dans nos habitations avec une prédilection pour les milieux chauds et humides. Oreillers, matelas, tapis, fauteuils, peluches… vous ne les voyez pas, pourtant ils sont là.

 

Vos symptômes : éternuements, nez transformé en fontaine : les acariens figurent parmi les principaux responsables des rhinites et rhino-conjonctivites allergiques. Source de démangeaisons et de rougeurs, ils peuvent aussi déclencher des dermatites ou des eczémas atopiques.

 

Une lutte efficace contre les acariens commence par un grand ménage de printemps.

 

  • Rangez et dépoussiérez souvent les pièces de votre logement, en préférant les lingettes au plumeau et l'aspirateur au balai.
  • Privilégiez les modèles d’aspirateur sans sac ou dotés d'un filtre HEPA.
  • Limitez le taux d’humidité à 50 % et aérez quotidiennement chambres et salles de bains.

 

Bon à savoir : les déshumidificateurs d'air permettent de maîtriser efficacement le degré d'hygrométrie d'une pièce.

Moisissures : attention aux atmosphères humides

Plus courante à l’automne, l’allergie aux moisissures peut aussi survenir au printemps si le temps est humide.

 

Vos symptômes : toux, difficultés respiratoires, démangeaisons au niveau des yeux, du nez et de la gorge : elle provoque des épisodes de rhinite, conjonctivite et asthme. Une exposition aux moisissures durant la première année de vie multiplie par trois le risque de développer un asthme vers l’âge de sept ans.

 

Le seul moyen de s'en prémunir reste de leur mener la vie dure.

 

  • En extérieur, les moisissures prolifèrent parmi les feuillages humides en décomposition sur le sol. Un ratissage régulier s'impose.
  • Dans la cuisine, vous les tiendrez à l'écart en utilisant une hotte aspirante lors de la préparation des repas.
  • Equipez la salle de bains d'une ventilation efficace, surveillez l'état des joints et aérez chaque jour.
  • Nettoyez régulièrement la maison à l'eau de javel diluée.
     

Bon à savoir : si la surface touchée par les moisissures dépasse trois mètres carrés, faites appel à une société spécialisée pour les éliminer.

Les pollens : nos meilleurs ennemis

L’allergie au pollen touche près d’un quart de la population et le nombre de personnes affectées augmente chaque année. Elle est provoquée par le pollen d'une ou plusieurs espèces d'arbres, de graminées et d'herbacées, en suspension dans l’air et transporté par le vent ou les insectes.

 

Vos symptômes : éternuements, larmoiements, nez qui coule ou bouché, démangeaisons au niveau des yeux et du nez, ce sont ceux des rhinites et conjonctivites allergiques. Les allergies aux pollens peuvent aussi causer de l’urticaire, un eczéma ou un asthme allergique. Chroniques et nuisant à la qualité du sommeil, les allergies aux pollens s'accompagnent souvent d'une grande fatigue.

 

Pour limiter l'exposition aux allergènes, quelques précautions et mesures de prévention s’imposent.

 

  • Pratiquez les activités de plein air tôt le matin, quand le taux de pollen dans l'air est plus faible.
  • Utilisez l'air conditionné en voiture et changez régulièrement le filtre anti-pollens de la climatisation.
  • Evitez d'étendre le linge à l'extérieur.
  • Aérez parcimonieusement les jours de grand vent.
  • De retour d'une balade à la campagne ou dans un parc, lavez-vous les cheveux pour éviter de contaminer vos oreillers.
  • Assainissez l'air intérieur en diffusant des huiles essentielles d'eucalyptus, de lavande, de laurier ou encore d'estragon.
  • Evitez autant que possible les atmosphères saturées en dioxyde de carbone, qui rend les pollens plus agressifs : parkings, centre-ville, rocades et périphériques.

 

En cas de pic de pollen, et si vous êtes particulièrement sensible à cette forme d'allergie :

 

  • consultez un médecin, susceptible de vous prescrire un antihistaminique, voire des corticoïdes
  • maintenez les fenêtres fermées
  • portez un masque et des lunettes de soleil
  • lavez fréquemment, à grande eau, vos mains, votre visage, votre nez et vos yeux.

 

Le saviez-vous ? Une allergie peut se déclencher à n’importe quel âge. En France, le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) surveille le contenu de l’air en particules biologiques et mesure leurs conséquences sur la santé.

 

Pour en savoir plus

 

  • Pour connaître le taux de pollens dans l’air
  • Pour suivre au jour le jour le niveau d’alerte dans votre département

 

Sources : www.pollens.fr

Les points à retenir

  • En France, 3 % de la population souffrait d’allergies il y a 20 ans. Aujourd'hui, une personne sur cinq est touchée.
  • Nos intérieurs étant devenus très aseptisés, nos enfants ne déclenchent plus de réponse immunitaire et résistent moins bien aux allergies.
  • En altitude, les végétaux fleurissent un mois plus tard qu'en plaine. Evitez de prendre vos vacances à la montagne en été si vous êtes allergique au pollen des graminées.
  • Pour lutter contre les acariens, limitez le taux d’humidité à 50 %.
  • Si une surface touchée par les moisissures dépasse 3 m2, confiez à une société spécialisée le soin de vous en débarrasser.

Le Plus MMA

Même sans ordonnance, vos traitements médicaux contre les allergies peuvent vous être remboursés !(1) Avec l’Assurance Santé MMA et le forfait Automédication, les médicaments contre le rhume des foins ou les troubles respiratoires sont susceptibles d'être pris en charge.

Formules mutuelle santé

(1) Remboursement jusqu’à 40 euros par an. Dans les limites, conditions et exclusions de garanties fixées au contrat.